Les pochoirs de la Condamine_

UNE MISE EN COULEURS

DE LA CONDAMINE

AVEC LE COLLECTIF NON SURTAXE

mai-décembre 2020

Les habitants rencontrés nous ont souvent fait part de leur attachement à leur quartier. L’origine de sa construction, son nom, sa relation avec la ville de Drap, ses cultures. Ils apprécient la rénovation en cours des immeubles mais déplorent l’aspect général du quartier. La Condamine est traversée de nombreux passages, délimités par des murets assez bas qui ont perdu leurs couleurs.

Les artistes se sont donc inspirés de ces situations pour proposer une mise en couleur, grâce à la technique du pochoir. Ils ont défini quatre motifs qui sont autant de symboles rappelant l’histoire de ce territoire : la fleur de lin, la mûre, la branche d’olivier, le ver à soie.

L’idée est de proposer aux habitants une initiation à l’art du pochoir (technique souvent dévalorisée et pourtant très utilisée par les artistes) de la fabrication à l’application. Il s’agit d’un moyen pédagogique ingénieux de créer une mise en couleur urbaine. Ainsi l’Histoire du quartier se voit réappropriée par les habitants et mise en avant par la couleur et le motif.

L’HISTOIRE DE LA CONDAMINE RACONTÉE PAR SES MOTIFS

La fleur de lin, symbole lié au nom latin « drapum, drap »qui signifie ‘étoffe pour le lit’. Il a donc un lien directavec le nom de la ville. La fleur est également représentée sur l’emblème officiel de Drap. Elle évoque, plus précisément, l’activité des tisserands ainsi que l’abondante production de lin, courant XVIIIe siècle à la Condamine même.

La mûre représente ici l’une des ressources principales de la Condamine au XVIIIe siècle. C’est également le symbole d’une culture florissante et fertile. Si nous nous attardons sur le XVIIIe siècle, c’est qu’il s’agit d’un siècle crucial dans l’installation de productions commerciales à la Condamine. C’est le point de départ de l’exploitation des ressources de Drap.

La branche d’olivier, inéluctable symbole de la Provence. Elle évoque également l’une des autres ressources de Drap : l’olive.

C’est aussi l’idée de mettre en avant une identité méditerranéenne commune.

Le Collectif Non Surtaxé

Collectif d'artistes scénographes composé de Morgane Benyamina, Marine Gambardella et Dylan Haond, qui travaillent conjointement les arts visuels, les arts dramatiques et plastiques.

Ils pratiquent l'art contemporain avant tout pour prôner sa dimension émancipatrice et empathique. La force de ce collectif réside principalement dans sa pluridisciplinarité, la mutualisation des compétences et des savoir-faire. L'un des points communs de leurs différents travaux est sa dimension sociale et humoristique.

https://www.facebook.com/morgane.eliepaonrouquette

https://www.facebook.com/Le.Didou.H

https://www.facebook.com/marine.gambardella